concernant la pratique de Jamâ’t ut-Tablîgh

Écrit par Faouzidu30. Publié dans Croyance

Questions-réponses avec Cheikh Muhammad Sâlih Al-‘Uthaymîn - qu’Allah lui fasse miséricorde – concernant la pratique de Jamâ’t ut-Tablîgh

 

> Reprise d’une traduction préparée par Abou Hajar & les Salafis de l’Est (www.salafs.com), avec quelques modifications effectuées par Abou Younes Yaqub

 

Cette explication (du Tawhîd) n'est pas juste[1]

Question : La plupart des partisans de ce groupe (Tablîgh) expliquent la parole « il n'y a de divinité (digne d'adoration) qu'Allah » par : sortir du cœur les fausses certitudes dans les choses, et rentrer la vraie certitude en Allah, le fait que c'est Allah Qui crée, pourvoit à la subsistance, gère toute chose... Est-ce que cette explication est juste ? Si elle ne l'est pas, quelle est la vraie explication ?

Réponse : Cette explication n'est pas juste, car expliquer l'attestation de foi par cette définition ne définit que le Tawhid de la seigneurie seulement. Et ce qui est connu, c'est que le Tawhid de la seigneurie seul ne permet pas à la personne de rentrer dans l'islam, car s'il permettait de rentrer dans l'islam et donc de rendre les biens de la personne sacrés ainsi que sa personne, alors les polythéistes parmi lesquels le Prophète e a été envoyé auraient été musulmans. Mais il ne rend pas leur sang sacré, car ils croyaient d'une foi complète qu'Allah est le Seul Créateur, Celui Qui accorde la subsistance, que Lui seul gère toute chose dans Sa création, et ils l'ont accepté complètement, et malgré cela, ils ne sont pas rentrés dans l'islam, et même, le Prophète e a autorisé de les combattre, de prendre leurs biens, ainsi que leurs femmes et leurs enfants, et d'hériter de leurs terres.
Quant à la signification authentique de la parole d'unicité, elle est : Il n'y a pas de divinité digne d'être adorée en dehors d'Allah et tout ce qui adoré en dehors d'Allah est nul, comme a dit Allah : « Il en est ainsi parce qu'Allah est la Vérité, et que tout ce qu'ils invoquent en dehors de Lui est faux et qu'Allah, c'est Lui le Très Haut le Très Grand. »[2]
Et les musulmans n'ont compris de cette parole immense que cette signification, et les polythéistes eux-mêmes n'ont compris de cette parole immense que cela, et c'est pour cela qu'Allah a dit à leur sujet : « Quand on leur disaient (aux polythéistes) : « Point de divinité à part Allah », ils se gonflaient d'orgueil, et disaient : « Allons-nous abandonner nos divinités pour un poète fou » ? »[3]
Ceci prouve que les polythéistes avaient mieux compris la parole d'unicité Lâ Ilâha Ill-Allâh que ceux qui l'ont réduite à la certitude, et au fait que c'est Allah Qui crée et pourvoit à la subsistance.
Ceci est un point très important, et la personne doit se repentir envers Allah de cette explication fausse de la parole d'unicité, et revenir vers la vraie explication sur laquelle les musulmans sont d'accord, et vers la signification que même les polythéistes que le Prophète e a combattus ont comprise de cette manière. Elle doit accepter que la signification de la parole d'unicité est « qu'il n'y a point de divinité digne d'adoration en dehors d'Allah, et que c'est cela, la signification voulue. La personne qui a posé la question doit revenir vers la vérité et ce qui est correct, et qu'il dise que l'unicité de la Seigneurie (Tawhîd ar-Rubûbiyyah) et l'unicité de la divinité (Tawhîd al-Ulûhiyyah) sont deux choses distinctes, mais complémentaires ; l'une ne se complète pas sans l'autre.
Le Tawhîd de la Seigneurie est prouvé par la parole d'Allah : « Ton Seigneur, c'est Lui vraiment le Grand Créateur, l'Omniscient »[4] ; et Sa parole : « Louange à Allah Seigneur de l'univers »[5] et tous les versets similaires.
Quant au Tawhid de la divinité, il est prouvé par la parole d'Allah : « Allah atteste, ainsi que les anges et les gens doués de science, qu'il n'y a point de divinité à part lui, le Mainteneur de la justice. Point de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage ! »[6]
Qu'il se repente donc envers Allah le Très Haut, et qu'il sache que Seul Allah mérite l'adoration, sans associé. Nous demandons à Allah de nous guider tous ainsi que nos frères, vers la voie droite, le chemin de ceux qu'Allah a comblé de Ses bienfaits parmi les prophètes, les véridiques, les martyrs et les pieux.
Le cheikh a dit également[7]: Il y a des gens qui explique la parole Lâ Ilâha illa-llâh par « sortir du cœur la certitude dans les choses (vaines), et rentrer la vraie certitude en Allah » ; mais cette explication est fausse, aussi nos Pieux Prédécesseurs (as-Salaf) ne la connaissaient pas. Et la signification de Lâ Ilâha illa-llâh ne veut pas dire avoir la certitude en Allah, et sortir la certitude en d'autres choses, car ceci est impossible. En effet, la certitude en d'autres choses a été confirmée par Allah Qui dit : « Vous verrez, certes, la fournaise puis, vous la verrez certes, avec l'œil de la certitude. »[8]
Quant au fait d'avoir la certitude dans les éléments visibles, cela n'annule pas le Tawhîd.

 

[1] As-Sahwat ul-IslamîyyahDhawâbit wa Tawjîhâtcompilé par ‘Alî Abû Lûz, Dar ul-Qâsim, Riyadh, 4ème édition, 1417. Question no. 110, pages 277, 278, 279; Kashf us-Sitâr, p. 57-59.

[2] Luqmân, v. 30 : traduction approximative du sens.

[3] Les Rangés, v. 35, 36 : traduction approximative du sens.

[4] Al-Hijr, v. 87 : traduction approximative du sens.

[5] Al-Fâtihah, v. 1 : traduction approximative du sens.

[6] La Famille d’Imrân, v. 18 : traduction approximative du sens.

[7]Commentaire du livre Kachf uch-Chubûhât, page 43.

[8] At-Takâthur, v. 6 et 7: traduction approximative du sens.

Source : http://www.fatwas.online.fr/

Qui Sommes-Nous?

Site Salafi administré par le frère Faouzi de Alés dans le gard, il regroupe les textes de nos Savants et étudiants avec des audios et des vidéos...

Contact